HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

17/12/2017
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 

  A Sud


http://www.asud.net


A Sud est une association italienne indépendante créée en 2003 pour accompagner les mouvements sociaux et indigènes du Sud à travers des projets de coopération internationale. Les projets qu'elle soutient sont proposés directement par des organisations locales de base et sont fondés sur les principes d'autogestion, d'horizontalité et de démocratie participative. Les financements recherchés sont ceux de la coopération décentralisée.

A Sud cherche à stimuler des processus politiques d'en bas, à créer des réseaux de solidarité et à mener des campagnes tant au sud qu'au nord du monde.

En Italie, A Sud mène des campagnes et des activités de sensibilisation et de formation sur les thèmes de la décroissance, de l'autogouvernement, de la démocratie participative et des conflits sociaux et environnementaux. Elle soutient activement les mouvements de défense des territoires et de promotion de pratiques participatives, se solidarisant entre autres avec les luttes menées par les camarades de Vicenza (Vénétie : mouvement contre la base militaire US Dal Molino), Aprilia (Latium : mouvement contre un projet de centrale de turbines à gaz) , Scanzano (Basilicate : mouvement contre un projet de centre de stockage de déchets nucléaires) et de la Val di Susa (Piémont : mouvement contre le projet de TGV Turin-Lyon).

Par sa présence active dans les Forums sociaux mondiaux, A Sud a dénoncé l'impact environnemental et social négatif provoqué par le processus de globalisation et de développement capitaliste. Elle a mis en avant des batailles pour la réforme et la démocratisation des institutions financières internationales, pour la reconnaissance de la dette écologique du Nord vis-à-vis du Sud, pour la défense des biens communs, pour la participation démocratique des citoyens aux choix politiques.   Elle s'est faite le porte-parole en Italie et en Europe des enjeux relevés par des mouvements du Sud du monde, en particulier en Amérique latine. Ces mouvements ont été les premiers à reconnaître l'importance et la nécessité d'une revitalisation de la politique en la restituant aux gens du commun et aux citoyens.
Les principaux inspirateurs et mouvements de référence d'A Sud sont la Coordinadora de defensa del agua y la vida (Coordination de défense de l'eau et de la vie) de Bolivie, qui a donné un contenu et un imaginaire collectif à tout le mouvement mondial pour le droit à l’eau;  la CONAIE en Équateur, qui a mis en lumière les désastres accomplis par les grands organismes financiers et commerciaux internationaux; l'ONIC en Colombie, qui a élaboré une plateforme de lutte des peuples indigènes; les Piqueteros argentins, qui ont soulevé la question du droit des travailleurs à être protagonistes des processus productifs; les zapatistes du sud-est mexicain, qui ont traduit une idée de changement social en pratiques organisationnelles de participation horizontale et d'en bas; les mouvements en Inde contre la construction de barrages et les OGM, qui ont dénoncé les catastrophes écologiques produites par le développement capitaliste; les mouvements au Nigeria contre le pouvoir démesuré des multinationales du pétrole, qui, avec des méthodes diverses, posent la question fondamentale de la redistribution égale des richesses.

C'est aux côtés de ces mouvements et d'autres  qu'A Sud cherche à "cheminer en interrogeant", avec l'objectif de construire des ponts de compréhension entre le Sud et le Nord du monde. Et avec le rêve d'une société basée sur la justice sociale, le respect de l'environnement et la démocratie participative.

CONTACT
Associazione A Sud - Ecologia e Cooperazione ONLUS
Via Romano Calò, 48
00139 Roma
tel/fax: (+39) 068803570

Giuseppe De Marzo, porte-parole et représentant légal


 
 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  16:56