HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

15/08/2020
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 

Iván  CEPEDA CASTRO


http://ivan-cepeda.blogspot.com


Iván Cepeda Castro est un dirigeant civique colombien né en 1962 à Bogotá. Il est à la tête du Mouvement des victimes du paramilitarisme et des crimes d'État (MOVICE), une organisation née en 2003 afin de rassembler les parents des victimes de crimes contre l’humanité  et les organisations qui travaillent pour les droits humains. Le Prix Médaille de la Liberté Roger Baldwin récompensé en 20071 pour son travail dans le domaine des droits humains.

Les débuts de la militance d'Iván Cepeda pour les droits humain remontent à 1994 lorsque son père, le parlementaire de l'Union Patriotique Manuel Cepeda Vargas, est assassiné dans les rues de Bogotá, lors de la campagne d’assassinats par les paramilitaires de membres du parti Union patriotique, dans laquelle deux candidats à la présidence, 8 parlementaires, 13 députés, 70 conseillers municipaux, 11 maires et des milliers de militants ont été assassinés.2

Iván Cepeda travaille également comme chroniqueur au quotidien El Espectador.

Cepeda a été un des principaux promoteurs de la marche connue sous le nom de « Hommage aux victimes du paramilitarisme, de la parapolitique et des crimes d'État » qui a été organisée le 6 mars 2008 ; à la suite de cette activité et de ses positions critiques envers le gouvernement d’Álvaro Uribe il a été le protagoniste de plusieurs polémiques contre des fonctionnaires de ladite administration et contre le président lui-même3.

[1] Le dirigeant des Droits Humains Colombiens, Iván Cepeda, Gagne le Prix Médaille de la Liberté Roger Baldwin.

[2] Corporation pour la défense et la promotion des Droits Humains. Génocide de l’Union Patriotique, Témoignages (vidéo désactivée)

[3] « Polémique suite à une chronique d’Iván Cepeda demandant la démission du recteur de l’Université de Córdoba », El Espectador, 3 mai 2008.

Lire Iván Cepeda-Portrait d'un humaniste colombien, par Cristina de la Torre

Articles d'Iván Cepeda Castro sur Tlaxcala


 
 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  15:19