HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

26/09/2020
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 

Arundhati  ROY अरुणधती राय


Arundhati Roy - née le 24 novembre 1961 - est une écrivaine indienne, auteure du roman Le Dieu des Petits Riens, pour lequel elle a obtenu le Prix Booker.

Née à Shillong, dans l'état du Meghalaya d'une mère kéralaise chrétienne et d'un père bengali hindou, elle passe son enfance à Aymanam dans le Kerala. Elle quitte cet État du sud de l'Inde pour la capitale Delhi à l'âge de 16 ans, et commence une vie de bohème, habitant une hutte couverte de tôle et gagnant sa subsistance en vendant des canettes de bière vides. Elle commence ensuite des études d'architecture à la Delhi School of Architecture.

En 1984, Arundhati rencontre son futur époux, Pradip Krishen, réalisateur de cinéma, qui l'introduit dans le milieu du cinéma. Elle participe bientôt à son travail, jouant ainsi le rôle d'une jeune villageoise dans le film Massey Sahib (1985) et écrivant les scénarios de In Which Annie Gives it Those Ones (1988) et Electric Moon (1992). Elle écrit Le Dieu des petits riens, qui lors de sa parution en 1997 devient un best-seller mondial (il obtient le Booker Prize).

Arundhati Roy est aussi célèbre pour son militantisme social et politique . Son premier essai, intitulé The End of Imagination (La fin de l'imagination), était une réaction aux tests nucléaires indiens de Pokharan au Rajasthan. Suivront The Greater Common Good (Le plus grand bien commun), contre la politique des grands barrages menée par le gouvernement indien, et The Reincarnation of Rumpelstiltskin (La réincarnation de Rumpelstiltskin), qui analyse la privatisation des canaux de distribution de choses essentielles comme l'eau et l'électricité.

Elle défend l'idée d'après-développement et a participé à sa conceptualisation, ainsi elle a participé à plusieurs forums sociaux, notamment celui de Mumbai (2004).

En mars 2002, elle est condamnée par la Cour Suprême indienne pour avoir dénoncé la décision de justice autorisant la construction d'un barrage sur la Narmadâ, condamnation symbolique d'un jour de prison et de 2000 roupies (35 € au cours de février 2004). En 2004, Roy reçut le prix Sydney de la Paix pour son engagement dans des campagnes sociales et son appui au pacifisme. En 2005, elle participa au Tribunal Mondial sur l'Irak.

Œuvres 
   
Fiction
          o Le Dieu des Petits Riens, 1997 (trad. française Gallimard 1998, éd. poche 2000, 2009). ISBN 2-07-074797-2

Essais
          o Le Coût de la vie, traduit de l'anglais par Claude Demanuelli, 163 p., collection Arcades, Editions Gallimard, Paris, 1999. ISBN 2-07-075728-5
          o The End of Imagination
          o The Greater Common Good
          o The Reincarnation of Rumpelstiltskin
          o Ben Laden secret de famille de l'Amérique
          o L'Écrivain-militant, intégralité des essais et articles politiques écrits depuis 1998, traduits en français, ISBN 2-07-030281-4

Articles
          o Assiéger l’Empire
          o Les périls du tout-humanitaire

Articles d'Arundhati Roy sur Tlaxcala


 
 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  17:4