HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

24/10/2017
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
Dans sa figure convergèrent un homme d’action, un dirigeant politique et un intellectuel reconnu

Daniel Bensaïd : penser la révolution à contretemps


AUTEUR:  Josep Maria ANTENTAS

Traduit par  Gérard Jugant


Le mardi 12 janvier dernier Daniel Bensaïd nous a quitté. Né à Toulouse en 1946, il a été un des fondateurs de la Jeunesse Communiste Révolutionnaire (JCR) en 1966 et de la Ligue Communiste en 1969, rebaptisée Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) en 1973 à la suite de son interdiction, et dont il fut un dirigeant, et aussi de la IVe Internationale, jusqu’aux débuts des années 90.  

Dans sa figure convergèrent un homme d’action, un dirigeant politique et un intellectuel reconnu. Animateur des événements de mai 68 il resta fier de son engagement révolutionnaire, contrairement à d’autres noms illustres de sa génération convertis en “rebelles repentis”. Précisément, la dernière fois qu’il fut à Barcelone c’était en 2008 pour participer à un colloque sur Mai 68, en guise de revendication militante, rejetant les tentatives tant de le “liquider” que de l’ “édulcorer” pour le réduire seulement à sa dimension culturelle. “Relire le 68 comme un mouvement de modernisation culturelle a une fonction très claire, le dépolitiser", nous rappela t-il. 

Depuis les années quatre vingt-dix, gravement malade, il consacra son énergie au travail théorique. Dans un moment de capitulations et de confusion pour la gauche il fut une des voix incorruptibles de référence internationale. Il entreprit une intense tâche de rénovation de la pensée marxiste, écrivant une vaste oeuvre de plus de trente livres, et de recherche de convergences entre différentes traditions critiques à la tête de la revue Contre-Temps

Bensaïd réalisa une lecture innovante et revitalisante de Marx. Son œuvre la plus significative, Marx l'intempestif (1995), en même temps qu’un volume complémentaire La Discordance des temps (1995), offre une interprétation de Marx éloignée du déterminisme et du scientisme dogmatique à partir de trois critiques: critique de la raison historique, de la raison économique et du positivisme scientifique. 

L’étude de Marx va continuer avec des oeuvres comme Passion Karl Marx (2001), une attentionnée biographie de Marx basée sur sa correspondance avec Engels, où il chercha à “mettre en scène l’esprit critique d’un époque insistant sur les résonances entre la globalisation d’alors et aujourd’hui”, et des études des écrits de Marx sur la question juive, le vol de bois ou la Commune de Paris. Son dernier livre, Marx mode d’emploi (2009) est une amène introduction à Marx, avec des illustrations du dessinateur Charb, qui “ne prétend pas rétablir la véritable pensée d’un Marx authentique”, “mais proposer un des manuels d’usage possibles” d’une pensée qui est, “non un point d’arrivée, c’est clair, mais un point de départ et de passage obligé qui demande à être dépassé”. 

Marqué par des auteurs singuliers et “hérétiques”, l’univers bensaidien était formé par des noms aussi disparates que Marx, Lénine, Trotsky, Benjamin, Peguy, Blanqui ou l’ultime Derrida, configurant une pensée très particulière. Benjamin, sur lequel il publia Walter Benjamin sentinelle Messianique (1990), se distingue dans les influences de Bensaïd, qui recueille sa lecture non déterministe de l’histoire, entendue comme un chemin de ramifications et de bifurcations au dénouement incertain. De là sa sympathie dans diverses oeuvres pour la figure de la taupe “métaphore de celui qui marche obstinément, des résistances souterraines et des irruptions soudaines” et sa préoccupation pour reposer une stratégie révolutionnaire pour le XXIe siècle, concevant l’engagement politique comme un “pari raisonné sur le devenir historique” et la révolution “non comme modèle, schéma préfabriqué, mais comme une hypothèse stratégique et un horizon régulateur”. 

Intervenant habituel dans les débats du mouvement “anti-globalisation” il polémiqua souvent avec des auteurs comme Negri et Holloway et se consacra, dans des oeuvres comme “Eloge de la Politique Profane (2009), à l’étude des “transformations spéciales et temporelles de l’activité politique” et des catégories politiques de la Modernité. 

La mémoire, la transmission et l’héritage occupèrent une grande part des écrits et ses préoccupations militantes. Devenu une autorité morale et intellectuelle il remplit la fonction de transmetteur et de pont entre deux époques distinctes et participa activement à la construction du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), accompagnant le passage de la LCR au nouveau projet. 

Dans son autobiographie, Une lente impatience (2004), il soulignait en regardant en arrière: “nous nous sommes trompés parfois, et même souvent, et sur pas mal de choses. Pour le moins, nous ne nous sommes trompés ni de combat ni d’ennemis”. Un combat pour lequel son oeuvre est un précieux et stimulant héritage.    


Source : Daniel Bensaïd: pensando la revolución a contratiempo

Article original publié le 11 février 2010

Sur l’auteur

Gérard Jugant est membre de Tlaxcala, le réseau international de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=10036&lg=fr


DANS LE VENTRE DE LA BALEINE: 18/02/2010

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  0:17