HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

18/10/2017
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
Coups de dent n° 59

Si j’étais elle…(Telenovela à l'Élysée)


AUTEUR:  Ayman EL KAYMAN


Votre boisson préférée?
Le Coca-Cola. Et surtout pas light.
Carla Bruni, dans
L'Express du 18/09/2003


 Carla, détail, septembre 2007

C’est la nouvelle de la semaine : Sarko a trouvé une nouvelle femme, et pas n’importe laquelle : Carla Bruni, qui va avoir 40 ans le 23 décembre. Le président a mis en scène l’apparition publique du nouveau couple à Disneyland, dimanche 16 décembre 2007, où ils ont posé pour un magazine people. Ils se sont connus il y a quelques semaines, à un dîner chez le publicitaire Jacques Séguéla et ce fut le coup de foudre immédiat

Carla Bruni est née à Turin des oeuvres d’Alberto Bruni Tedeschi, compositeur d'opéra et riche industriel et de Marysa Borini, actrice et pianiste concertiste. Sa sœur ainée est l'actrice, scénariste et réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi. Son frère aîné, Virginio est décédé le 4 juillet 2006. La famille s’est installée à Neuilly en 1973 après avoir fui Turin, où elle craignait un enlèvement par les Brigades rouges.

 Après avoir rapidement abandonné des études d’architecture, Carla s’est lancée dans une carrière glamoureuse de mannequin et de top model qu’elle abandonne en 1997, pour se lancer quelques années plus tard dans la chanson, avec Julien Clerc (le « prince » dont elle sera la « fée ») puis Louis Bertignac. Alors qu'elle vit avec l'éditeur littéraire Jean-Paul Enthoven, elle le trompe avec son fils Raphaël Enthoven, mari de Justine Lévy (fille de Bernard Henri-Lévy, dont JP Enthoven est l’éditeur historique et meilleur ami)) dont il divorcera. Justine Lévy publiera en 2004 un best-seller sur l’aventure, Rien de grave. En 2001, Carla a un enfant, Aurélien de Raphaël Enthoven. 

Les Français se posent désormais trois questions lancinantes :
1 – Où donc le couple va-t-il passer le réveillon ? Quel magazine aura l’exclusivité des photos ?
2 – Vont-ils se marier ? Et où ? À Disneyland ?
3 – À quand une photo de Nicolas et Carla, tout nus dans leur nouveau jacuzzi de l’Élysée, posant pour Palmolive ? 

Ayant dit, je vous quitte pour vous retrouver le mardi 15 janvier 2008, sauf évidemment si entretemps Gala ou Points de vue et images du monde me recrutent comme chroniqueur people. Et je vous offre en bonus les paroles de la première chanson qui fit connaître Carla Bruni, interprétée par Julien Clerc. Si la belle Carla pouvait prendre la place d’Henri Guaino pour écrire les discours de Nicolas, celui-ci monterait sûrement en première position du hit parade.



Si j'étais elle    
Paroles: Carla Bruni. Musique: Julien Clerc   2000  © Editions Si on chantait et Free Demo


Si j'étais elle
Je saurais dire tant de ces choses
Tant de ces mots qu'elle ne dit pas
De sa voix douce à en frémir
Si j'étais elle
Je ne voudrais pas de tous ces songes
De tous ces drôles de mensonges
Qu'elle s'invente pour s'enfuir

{Refrain:}
Mais il n'y a qu'elle
Qui sait se taire ainsi
Et elle se cache dans ses silences
Comme une toute petite fille
Mais il n'y a qu'elle
Qui sait se fuir comme ça
Et elle s'allonge dans son absence
Tout contre moi tout contre moi.

Si j'étais elle
Je ne chercherais pas tellement d'excuses
Paroles vaines et vains refuges
Tristes armes de combat
Si j'étais elle
Je n'aimerais pas me voir souffrir
À en crever à la maudire
Pour tout ce mal qu'elle pose là

{au Refrain}

Si j'étais elle
Je laisserais que tout se glisse
Que tout se passe et très en douce
C'est qu'elle est douce croyez-moi
Si j'étais elle je voudrais bien juste pour voir
Juste pour rien, juste comme ça, comment ça serait...
Cet amour-là

{Solo guitare}
{Chœurs:} Si j'étais elle {x4}

 Bonnes fêtes quand même !
Que la Force de l’esprit soit avec vous !
...et à dans trois mardis !



Source : Coups de dent - Le blog de Ayman El Kayman

Article original publié le 18 Décembre 2007

Sur l’auteur

Cet article est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=4346&lg=fr


LES INCLASSABLES: 18/12/2007

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  15:9