viagra online

http://www.newmoney.gov/newmoney/image.aspx?id=136

viagra online http://www.bilimselbilisim.com/haberler_detay.aspx?id=42

cialis vs viagra

viagra online

http://www.newmoney.gov/newmoney/image.aspx?id=136

viagra online http://www.bilimselbilisim.com/haberler_detay.aspx?id=42

cialis vs viagra
">
HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

25/07/2014
EspaÑol Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
La parole au prêtre sandiniste président de l'Assemblée générale de l’ONU

D'Escoto : « C’est Dieu qui m’a appelé à l'ONU-Les USA sont pires que l’Iran »


AUTEUR:  Alessandra FARKAS

Traduit par  Fausto Giudice


Excommunié par le Pape Jean-Paul II, il a échappé dans les années 80 à une tentative d'empoisonnement de la CIA
 


NEW YORK – Il a pardonné aussi bien aux Usaméricains, qui, dans les années 80, avaient tenté de le tuer au cyanure, qu’au Vatican, qui l’excommunia au temps de Jean-Paul II, avec le consentement de celui qui était à l’époque le Cardinal Ratzinger.

Il est certain que c’est Dieu qui l’a appelé au Palais de verre et n'a aucun doute quant à sa mission: «Réaliser ma vocation sacerdotale de missionnaire de Dieu au service des pauvres et des démunis; construire la paix et la justice dans le monde. »

« La vérité la plus importante, dont dépend notre survie même, c'est que nous sommes tous frères et sœurs», explique au Corriere Miguel d'Escoto, le prêtre catholique et ancien ministre des Affaires étrangères du gouvernement sandiniste nicaraguayen de Daniel Ortega, qui a été élu président de la 63ème Assemblée générale des Nations Unies. Celle-là même qui a rejeté vendredi l'entrée de l'Iran comme membre non permanent au Conseil de sécurité.

La candidature de l’Iran était donc une erreur ?

«Tout membre de l'ONU a le droit d'aspirer à ce poste : cela fait partie de la dynamique démocratique. Les membres qui ne respectent pas les résolutions du Conseil de sécurité ne devraient pas en faire partie ? Mais alors il faut dire qu'aucun pays au monde n'a violé plus  de résolutions de l'ONU que les USA États-Unis, dont le complexe de supériorité et l'hypocrisie à utiliser plusieurs poids et mesures sont sans limites. »


À quoi vous référez-vous en particulier ?

«Le pire crime impuni perpétré aujourd'hui dans le monde est la guerre en Irak, qui n’a aucune justification légitime et viole le statut des Nations Unies. »


L'accolade qui a fâché Mme Shalev, le 23 Septembre, à l'ONU, entre d'Escoto et Ahmadinejad. Photo AFP/
Getty Images



Il y a un mois, l'ambassadrice d'Israël Gabriela Shalev vous a critiqué pour avoir embrassé Mahmoud Ahmadinejad après son discours hors normes devant l'Assemblée générale.

« Mme Shalev est le seul ambassadeur que je n'ai pas encore rencontré et j'espère pouvoir bientôt réparer cette lacune. J'espère aussi que Israël commencera à respecter les résolutions du Conseil de sécurité sur les territoires occupés, plutôt que de se cacher derrière les vetos permanents des USA. »

Comment jugez-vous la renaissance de l'Amérique latine et la tentative de la Russie de remplacer les USA dans la région?

« Les Russes n'ont jamais cultivé des visées expansionnistes en Amérique latine, qui a subi les conséquences de l'impérialisme usaméricain. Mais cette phase est terminée parce que les masses guidées par les dirigeants du groupe Alba (Alternative bolivarienne pour les peuples de notre Amérique) ont reconquis le droit de décider de leur propre destin. Le rêve de Bolívar d'unification du continent est sur le point de se réaliser. Je n'aurais jamais rêvé de vivre assez longtemps pour voir ce jour. C'est le début d'une ère nouvelle, grâce à Dieu, la meilleure de notre histoire ».

Que pensez-vous de la proposition de John McCain de créer une "Ligue des nations" de pays amis pour contourner* l'ONU ?

« Elle est vouée à l'échec parce que les comportements impérialistes sont incompatibles avec le statut des Nations unies. Nous ne sommes les Nations unies, pas les nations asservies. »

Vous êtes un fan d’Obama?

« Je suis fan du président qui aime assez l'Amérique pour comprendre qu’elle n'a jamais été aussi impopulaire dans le monde et s'engager à racheter sa réputation d’État-voyou et fomenteur de guerre. Nul ne pouvait nuire plus à son image que ses dirigeants. »

Vous avez fait la paix avec le Vatican ?

«Je ne suis pas du genre rancunier, et je n'ai d’ailleurs pas le temps de me quereller avec le Saint-Siège. J'ai de bonnes relations avec l'Archevêque Celestino Migliore, Nonce apostolique, Observateur permanent à l'ONU. J'aime mon église et je remercie Dieu chaque jour pour m’avoir conduit au sacerdoce. J’ai également absous les siciaires de la CIA, parce que le pardon est essentiel pour la vie. L'inverse est la mort. »

Quel genre de réforme du Conseil de sécurité aimeriez-vous voir ?

« Nous avons besoin d'une redistribution de l'équilibre des pouvoirs qui inclue les différentes zones géographiques. Le droit de veto est monté à la tête des USA et il serait important que nul ne se sente plus au-dessus des lois humaines et divines. »

Quel jugement portez-vous sur le rôle de l’Italie au sein de l'ONU ?

« Il est très important et j'espère qu’il continuera à l'être. Personne ne peut se reposer sur ses lauriers, car le monde est dans un chaos indescriptible, dans lequel il a été poussé par notre égoïsme. La seule issue est la fraternité et l'amour : c'est le message que je veux apporter des chaires des églises aux Nations unies. »

*L'intervieweuse, qui semble menacée de perdre sa langue maternelle au bout d'un trop long séjour à New York, utilise un néologisme en italien : bypassare, de l'anglais bypass. La rédaction du Corriere della Sera a laissé passer ce barbarisme sans broncher. O tempora, o mores ! [=What a wonderful time] (NdT)


Source : D'Escoto: «All'Onu chiamato da Dio - Gli Usa peggio dell'Iran»

Article original publié le 23/10/2008

Sur l’auteur

Fausto Giudice est rédacteur du blog Basta ! Journal de marche zapatiste et  membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, la traductrice et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=6221&lg=fr


DANS LE VENTRE DE LA BALEINE: 31/10/2008

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  1:2