HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

22/10/2017
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
« L’intéraction avec les femmes peut altérer le fonctionnement cognitif des hommes »

Ces femmes qui volent leur tête aux hommes


AUTEUR:   IAY


Souvenez-vous de cette étude publiée début 2009 montrant que les hommes ont tendance à voir les femmes légèrement vêtues comme des objets sexuels sur lesquels ils sont tentés d’ « agir » machinalement, voire bestialement. Heureusement, ce n’est pas une situation très fréquente. Après tout, toutes les femmes ne se baladent pas partout en minijupes et autres décolletés, quoique l’on puisse légitimement se demander si, dans nos lycées et dans les belles journées ensoleillées, nos braves jeunes garçons parviennent à suivre leurs cours de philo, même s’ils ont les meilleurs profs agrégés de France.

Mais qu’en est-il des relations un peu plus « normales » entre les hommes et les femmes ? Une mixité sexuelle, une interaction homme-femme sans certaines limites à respecter, est-elle toujours une bonne chose, ou peut-elle avoir un impact négatif sur le comportement et les capacités des hommes ou des femmes ?

Une nouvelle étude vient confirmer ce qu’on pourrait constater dans notre vie courante et presque à tous les âges, que les hommes semblent aussi avoir tendance à perdre la tête devant des femmes qu’ils trouvent charmantes et séduisantes, sans qu’elles soient nécessairement habillées légèrement !

L’histoire a commencé à l’université de Radboud aux Pays Bas quand un chercheur en psychologie s’était rendu compte qu’il était comme sous l’effet d’une claque en essayant d’impressionner une femme charmante qu’il venait de rencontrer pour la première fois, qu’il fut incapable de se souvenir de son adresse quand elle lui demanda où il habitait. C’était, dit-il, « comme s’il avait temporairement absorbé la plupart de ses capacités cognitives ».

Notre chercheur et ses collègues du département de psychologie culturelle et sociale, ont alors décidé de mener cette étude sur les effets des interactions mixtes hommes-femmes sur leurs fonctions cognitives. Les résultats furent publiés en ligne dès le mois de mai dans le Journal Of Experimental Social Psychology sous le titre « L’intéraction avec les femmes peut altérer le fonctionnement cognitif des hommes ».

Deux séries de tests de mémoire entrecoupés par des conversations mixtes

La première série fut réalisée sur 40 participant masculins hétérosexuels avant et après que chacun eut conversé quelques minutes avec un expérimentateur femme ou homme. Les participants ayant échangé avec un expérimentateur homme ont montré de meilleurs résultats que ceux ayant échangé avec l’expérimentateur femme. Cette détérioration de capacité fut d’autant plus importante que le participant avait trouvé l’expérimentateur femme plus « séduisante ». Ces résultats furent indépendants du fait que le participant fût célibataire ou en ménage.

La deuxième série de tests fut réalisée sur 53 hommes et 58 femmes qui devaient se parler entre eux pendant les tests. Là aussi, les hommes ont montré une baisse dans leurs performances cognitives après qu’ils eurent parlé avec les femmes pendant quelques minutes. En revanche, ce ne fut pas le cas des femmes dont les résultats ne furent pas affectés par le fait qu’elles aient parlé avec des hommes ou avec des femmes.

Des hommes concentrés sur l’accouplement et la reproduction

Selon les chercheurs, ces résultats semblent confirmer des recherches qui suggèrent que, « par rapport aux femmes, les hommes ont plutôt tendance à considérer les interactions avec les femmes en termes de jeu d’accouplement sexuel » et par conséquent « les hommes en particulier, pourraient être enclins à s’engager dans des tentatives demandant beaucoup d’efforts et de capacités cognitives pour impressionner l’autre partenaire ».

Pour un psychologue de la Société Britannique de Psychologie, « quand un homme rencontre une belle femme, il est dans un état qu’on peut qualifier de ‘centré sur la reproduction’ », « en revanche, une femme cherche aussi des signes d’autres attributs, comme la richesse, la jeunesse, et la gentillesse. Le fait de voir un homme n’aura probablement pas le même effet ».

 
Erwin Rybin , Losing my mind

Quelles implications pratiques ?

La première conséquence pratique de ces résultats, est de les prendre en considération dans le débat sur les avantages et les inconvénients des écoles mixtes par rapports aux écoles pour filles ou pour garçons. Selon les chercheurs, « une partie importante des ressources cognitives des garçons pourraient être dépensées pour impressionner les filles ». Tiens, l’on peut ici se poser une question. Est-ce que cette orientation des capacités de réflexion des garçons explique le fait que les filles ont généralement de meilleurs résultats que les garçons à l’école ?

Les chercheurs voient aussi des implications sur le harcèlement sexuel qui est généralement considéré comme une conséquence d’une perception biaisée par l’homme de l’intérêt sexuel de la femme. Les résultats de l’étude suggèrent que le harcèlement pourrait être partiellement provoqué par la baisse des capacités cognitives de l’homme qui l’empêcherait de bien juger l’intérêt sexuel de la femme.

Nous voilà avertis

Alors les mecs, maintenant vous savez de quoi vous êtes « capables ». Prenez garde, abaissez de vos regards, laissez les femmes tranquilles et concentrez-vous sur votre travail et faites-le bien. Et puis on ne peut que demander à ces femmes, l’autre moitié de la société, qu’elles prennent conscience de ce point faible des hommes et qu’elles essaient de ne pas faire exprès de les mettre dans une situation difficilement contrôlable où ils peuvent perdre la tête. Bref, ne tentons pas trop le diable ! 

Sources :
Journal Of Experimental Social Psychology
http://www.psychologytoday.com/blog/beautiful-minds/200905/interacting-women-makes-men-stupid
http://bps-research-digest.blogspot.com/2009/08/gentlemen-take-caution-interacting-with.html
http://www.telegraph.co.uk/health/healthnews/6132718/Men-lose-their-minds-speaking-to-pretty-women.html


Source : l'auteur

Article original publié le 14/9/2009

Sur l’auteur

IAY est un auteur asocié à Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cet article est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=8670&lg=fr


REMUE-MÉNINGES: 14/09/2009

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  15:43