HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

22/10/2017
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 

Qui cherche à cacher la forêt fruitière de l’islam par l’arbre de la burqa ?


AUTEUR:   IAY


Avec la crise économique, on commence de parler de plus en plus des finances islamiques. Il va de soi qu’il y a des centaines de milliards d’euros à drainer, mais on n’écarte pas l’intérêt des principes éthiques sous-jacents à ces finances et dont l’absence fut à l’origine de la crise.

La semaine dernière, nos journaux nous ont annoncé que la Russie pourrait légaliser la polygamie pour doper la natalité en Russie. L’idée considérée par le Président russe Dmitri Medevedv fut suggérée par le leader et député Valdimir Jirinovski qui a proposé d’allouer une prime pour la première naissance, et surtout d'autoriser les hommes à épouser une seconde femme en déclarant : « Si un homme obtient le droit d'épouser une seconde femme qui lui a donné un enfant, mais sans résilier son premier mariage et sans quitter sa première famille, il faut le laisser être responsable de sa deuxième famille ».

On est en droit de se demander si la Russie ne vit pas une crise identitaire et si les « islamistes » ne sont pas en train de faire leur loi en Russie ?

Ne nous inquiétons pas ! La Russie reste un peu loin, et puis ce n’est peut-être pas un pays aussi « civilisé » que nos pays de l’Europe de l’Ouest, c’est donc normal que la Russie fasse des mauvais choix. Cela ne nous regarde pas !

Mais voilà qu’un certain Espen Schaanning, un professeur norvégien de l’histoire des idées à l’Université d’Oslo défraye la chronique et crée la sensation en avançant une idée teintée d’un peu de vert « islamique ». Pour rappel, la Norvège est le pays classé premier par les Nations Unies en termes de développement humain.

Le 12 janvier 2010, des journaux norvégiens ont rapporté que le professeur Schaanning a déclaré qu’une peine de flagellation pourrait être une bonne alternative à la prison,, et qu’on devrait laisser le choix au condamné entre un certain nombre de coups de fouets et un temps correspondant à passer en prison.

Pour Schaanning, la flagellation « est une alternative plus constructive pour des personnes ayant enfreint la loi et qui ont des familles », en affirmant que l’emprisonnement n’est pas une méthode efficace pour prévenir le crime, et que la flagellation serait bien plus efficace que de dépenser beaucoup d’argent sur les prisons et de laisser les gens pourrir à l’intérieur.

Différents hommes politiques norvégiens n’ont pas apprécié les idées du Professeur Schaanning. « Je ne pense pas que 10 à 20 coups de fouets auront l’effet escompté, car par la suite ça sera ‘business as usual’ », dit Per Sandberg du Parti du Progrès et chef du Comité Permanent sur la Justice au Parlement norvégien.

En revanche, les hommes de terrain semblent plus ouverts. Knut Erik Rønningen, le directeur d’information de la prison d’Oslo apporte son soutien à Schaanning en affirmant qu’une peine d’emprisonnement ne sert que comme un supplice pour les détenus qui sont plus mal lotis à tous égards. « Ce qui se passe ici avec les détenus n’est pas le plus important ; c’est quand ils sortent que les problèmes commencent. Personne ne voudra rien faire avec eux », dit-il.

Fridtjof Feydt, un avocat à la cour pénale, ne rejette pas l’idée et déclare : « Beaucoup de mes clients choisiraient le fouet au lieu de passer plusieurs années derrière les barreaux ».

Nos sages vont-ils enfin regarder de tête froide sans idée préconçue ce que l’islam pourrait apporter à l’Europe, ou veulent-ils, coûte que coûte, cacher l’immense forêt d'arbres fruitiers de l’islam par l’arbre de la burqa ?

NDLR : la rédaction de Tlaxcala  tient à préciser qu’elle est opposée à tout châtiment corporel, quelle qu’en soit la justification, et qu’elle ne croit pas que la flagellation puisse être une « alternative » à l’enfermement carcéral
 
 


Source : Quibla

Article original publié le 27/1/2010

Sur l’auteur

IAY est un auteur associé à Tlaxcala, le réseau international de traducteurs pour la diversité linguistique. Cet article est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=9870&lg=fr


OUMMA: 27/01/2010

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  15:47