HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

18/10/2017
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
Même anticapitaliste, un foulard fait des vagues

Ilham et les « grands prêtres »


AUTEUR:   IAY


En France on a vraiment le talent de perdre temps et argent en menant des débats houleux sur des points marginaux et qui n’empêchent certainement pas les Français de bien dormir. Tout le monde, gauche et droite confondues, fait de la démagogie et du populisme sur le dos de cette demoiselle courageuse, Ilham Moussaïd.

En quelques jours Ilham est sortie de l’anonymat et devenue, malgré elle, une star quasi internationale dont l’histoire a été racontée dans différents journaux, en allant du Guardian anglais et d’autres journaux chez nos voisins européens jusqu’aux journaux du monde arabe comme par exemple Asharq al-Awsat qui rappelle qu’il y a eu 400 prêtres députés à l’assemblée nationale, le dernier étant l’abbé Hervé Laudrin qui eut une riche carrière politique de 1958 jusqu’à son décès en 1977 et fut élu député, député européen, conseiller général et maire.

Mais venons-en un peu au fond et expliquez-moi SVP la vraie raison de cet entêtement des uns et des autres à mêler la religion à cette question de candidature d’une citoyenne du peuple, une citoyenne qui se présente parce qu’elle croit au combat que mène le parti auquel elle adhère ?

Qu’est ce qui a piqué tous ces hommes et ces femmes, toutes tendances confondues, pour ne voir de cette jeune femme que ce bout de tissue qui cache ses cheveux ? Est-ce qu’il y a quelque chose qui se cache en-dessous ? Un alien qui attend le moment approprié pour attaquer et dévorer les vrais républicains qui seraient les seuls à le voir et à nous en alerter ?

Est-ce qu’Ilham a jamais dit un mot, rien qu’un mot qui laisse présager qu’elle serait antirépublicaine, qu’elle ne respecterait pas la constitution française et qu’en vérité elle ne serait qu’une arriviste qui se bat pour promouvoir l’horrible « charia » dans les cités ? Non, et mille fois non.

Ce fichu que porte Ilham ne saurait induire le moindre irrespect des lois de la République, et il faut être malhonnête pour oser mettre en cause son sincère engagement pour le bien du peuple, en respectant la ligne de son parti , que l’on soit pour ou contre, là n’est pas la question.

L’acte de candidature d’Ilham est un acte citoyen, et parler intentionnellement de sa religion pour porter un jugement sur sa candidature est une pure démagogie, si ce n’est un symptôme d’un vice intellectuel caché, ce qui serait bien plus grave.

Imaginez que le même Ilham, avec les mêmes convictions, imaginez qu’elle porte son foulard suite à une grave maladie, un cancer, tout en militant pour la même cause. Est-ce qu’on l’aurait condamnée ? Bien sûr que non, on aurait plutôt sympathisé. Mais c’est quoi la différence ? Pour nous, rien du tout. Dans les deux cas elle se battrait pour bien faire son travail pour lequel elle a été élue, si jamais elle est élue, et c’est ce qui compte.

Qu’est ce qui gêne alors ? Que ces sieurs et ces dames ne peuvent la voir que comme une femme musulmane avec ses convictions religieuses ? Mais si c’était un homme, un jeune militant et musulman convaincu, genre un jeune Tariq Ramadan par exemple, qui se présentait sur la liste de tel ou tel parti en adhérant sincèrement à son programme, qu’aurait-on dit ?

Il y en a qui disent qu’il y a d’autres femmes musulmanes candidates qui ne portent pas de foulard, et qu’on n’a pas besoin d’avoir des femmes voilées ! Qu’est-ce que c’est que cette mentalité qui décide qui est bon et qui est méchant ? De quel droit peut-on exclure une citoyenne qui veut s’engager au service de son peuple et qui fait du bon travail ? Seulement parce qu’elle croit qu’elle doit couvrir ses cheveux tout en respectant les autres ? Chacun parmi nous, homme ou femme, élu du peuple ou pas, a ses propres convictions et la Déclaration universelle des droits de l’Homme lui assure le droit d’afficher ses convictions. Le point qui fait la différence c’est le respect des lois, le respect des engagements et le bon travail qu’on offre à la société.

En 2004 Valérie Pécresse déclare : « Je suis catholique pratiquante. Mon catholicisme est sûrement à la racine de mon engagement politique. La politique, c’est améliorer la vie des gens, les recevoir, leur parler. En tant que députée, je ne raisonne pas en fonction de mes convictions religieuses mais en fonction de l’intérêt général ». La conviction religieuse de Mme Pécresse n’a pas posé un problème pour qu’elle soit élue députée, nommée ministre et désignée tête de liste UMP aux élections régionales en Ile-de-France de cette année 2010. Avoir des convictions et s’engager sincèrement, encore une fois dans le respect des lois de la République, c’est tout à l’honneur de toute personne, et la question ici ce n’est pas de savoir si on est pour ou contre le courant politique de Mme Pécresse, mais de montrer l’hypocrisie quand on s’insurge contre une jeune femme du peuple et on lui fait un procès d’intention par ce qu’elle ose rester fidèle à elle-même.

Je connais un pays arabe où des « grands prêtres » veillent aux mœurs du peuple en imposant le port du voile aux femmes. Résultat, dans ce pays, on apprend l’hypocrisie aux femmes, voire au peuple entier, à avoir plusieurs visages. En France, on fait l’inverse. D’autres « grands prêtres » veillent à assurer la vie éternelle à leurs certitudes qui s’ébranlent dès qu’ils voient une femme musulmane travailleuse et engagée portant un foulard. Eux aussi, ils veulent apprendre l’hypocrisie à ces femmes, ils veulent qu’elles présentent deux personnalités et qu’elles avancent toujours masquées. Ça ne marche pas, ça ne pourra jamais marcher ! A moins qu’on ne veuille commencer une inquisition en France, apprenons-nous à nous connaître, à nous respecter et à œuvrer ensemble pour notre bien commun. C’est uniquement comme cela que chacun parmi nous aimera la France et donnera le meilleur de lui-même pour son épanouissement.

J’espère pour Ilham qu’elle va tenir bon, car c’est grâce à des jeunes femmes courageuses comme elle que les lignes bougeront, et surtout j’espère que ce harcèlement politico-médiatique va se calmer et qu’il ne va pas la pousser à changer pour une burqa pour ne plus avoir affaire à ce monde de fous.


Source : l'auteur

Article original publié le 11/2/2010

Sur l’auteur

IAY est un auteur associé àTlaxcala, le réseau international de traducteurs pour la diversité linguistique. Cet article est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=9996&lg=fr


DANS LE VENTRE DE LA BALEINE: 11/02/2010

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  11:24