HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

19/09/2019
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
"Effacé des pages de l'histoire" et non pas "rayé de la carte"

Le sionisme et le président iranien


AUTEUR:  Joe Quinn, 27 septembre 2006

Traduit par  Traduit par Pétrus Lombard et révisé par Fausto Giudice


Comme vous n’êtes pas sans le savoir, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, veut détruire tous les juifs et l'État Juif avec eux. Comme tous les bons antisémites, il déteste des juifs simplement parce que ce sont des juifs, et il attend en retenant son souffle le jour où l'Iran aura la capacité de mettre en application « la solution finale », une bonne  fois pour toutes.
Ou du moins vous avez été amenés à le croire par les gouvernements US, israéliens et britanniques.
Vous comprenez, il y avez un léger problème avec ce qui nous a été dit au sujet des intentions et des convictions du président iranien - c'est une maxi-contrefaçon, ou un mensonge si vous voulez. Bien sûr, étant donné que les médias occidentaux dominants sont quasiment entièrement contrôlés par les gouvernements occidentaux et le gouvernement d'Israël, personne ne peut raisonnablement être surpris de cet état de choses.
A travers l'utilisation de publications choisies, de l'interprétation libérale, et de la totale déformation de ses paroles, la plupart des gens ignorent complètement aujourd'hui qu'Ahmadinejad a été très clair au sujet de sa position vis-à-vis des juifs et qu'il s'est donné beaucoup de mal pour bien faire comprendre que son problème , c’était « l'État Sioniste » et pas les juifs ordinaires. C'était en référence au gouvernement d'Israël et aux sionistes qui le peuplent qu'Ahmadinejad a employé l'expression utilisées à l'origine par l'Imam iranien Khomeini, « devraient être effacés des pages de l'histoire ». Pourtant les médias dominants occidentaux, comme les politiciens israéliens, ont ignoré ce fait et ils ont insisté sur le fait que l'État d'Israël et le sionisme sont le peuple Juif.
Lors d'une conférence de presse récente à New York, le président iranien a rendu sa position aussi limpide que possible en déclarant : « Nous aimons tout le monde sur Terre : les juifs, les chrétiens, les musulmans », ajoutant une restriction de toute importance « Les sionistes ne sont pas des juifs. Les sionistes sont des sionistes. »
Et comme on peut le comprendre en lisant le rapport suivant, les déclarations d'Ahmadinejad ne sont pas que de simples mots :

 Les juifs fiers mais discrets de l'Iran
BBC News, 22 septembre 2006
Bien que l'Iran et Israël soient d'implacables ennemis, peu de gens savent que l'Iran est la patrie du plus grand nombre de juifs vivant au Moyen-Orient en dehors d'Israël.
Environ 25.000 juifs vivent en Iran et la plupart sont déterminés à y rester quelles que soient les pressions -- aussi fiers de leur culture iranienne que de leurs racines juives.
C'est l'aube à la synagogue Yusufabad de Téhéran et les juifs iraniens sortent la Torah et lisent le texte antique avant prendre le chemin du travail.
Ce n'est pas une vision que vous attendriez dans un État islamique révolutionnaire, mais l'Iran est parsemé de synagogues où les juifs pratiquent discrètement leur religion.
« À cause de notre longue histoire ici nous sommes tolérés, » dit Unees Hammami, le leader de la communauté juive qui a organisé les prières.
Il dit que le père de la révolution iranienne, l'Imam Khomeini, reconnaît les juifs en tant que minorité religieuse qui devrait être protégée.
En conséquence les juifs ont un représentant au parlement iranien.
« L'Imam Khomeini fait une distinction entre les juifs et les sionistes et il nous a soutenus, » dit Unees Hammam, le leader de la communauté juive.
L'évidence semblerait donc suggérer que le président iranien est délibérément et injustement diabolisé par les gouvernements US et israéliens et leurs médias pour une raison bien précise, et nous devons seulement nous souvenir du mythe répandu sur les « bébés dans les incubateurs » par ces mêmes gouvernements juste avant la première invasion de l'Irak pour comprendre les plans que les bellicistes de Washington et de Tel Aviv ont pour peuple iranien.


Original Signs Of The Times 

Traduit par Pétrus Lombard, membre associé et révisé par Fausto Giudice, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité  linguistique. Cette traduction est en Copyleft : elle est libre de reproduction, à conditionner d’en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.

Illustration de titre : "Un monde sans sionisme", affiche du congrès organisé en octobre 2005 par l'Association des étudiants musulmans iraniens à Téhéran, au cours de laquelle Ahmadinejad prononça son fameux discours.


LES FICHES DE TLAXCALA: 01/10/2006

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  21:35