HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

18/10/2019
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
Un pas capital vers la consolidation du camp anti-occupation et de son alternative nationale et démocratique

Le Commandement Politique Unifié de la Résistance Irakienne est né


AUTEUR:  Carlos Varea, Pedro Rojo et Houmad El Kadiri, le 31 octobre 2006

Traduit par  Traduit par Manuel Talens et révisé par Fausto Giudice


« L'annonce de la création du CPURI est capitale, car il unifie pratiquement la base sociale, politique et militaire contre l’occupation, en intégrant des personnalités et des organisations tant du Front Patriotique Nationaliste et Islamique que du Congrès Fondateur National Irakien, qui étaient jusqu'à maintenant deux blocs bien rapprochés mais sans connexion formelle entre eux. Ceci représentera un renforcement remarquable du camp anti-occupation et de sa résistance armée, à un moment où les USA viennent de reconnaître par le biais de leur ambassadeur à Bagdad qu’ils entretiennent des nouveaux contacts avec secteurs de la résistance irakienne et ont demandé l'intervention des pays arabes voisins ; ces démarches, bien qu'elles aient été immédiatement niées par des porte-parole irakiens des formations armés, manifestent au moins les intentions de l'Administration Bush de freiner l’effondrement final de l'occupation. »



Un char de combat usaméricain brûle cet été dans une rue de Bagdad après une attaque de la résistance (Photo: 'Iraq War Protography)




Le CPURI, par Juan Kalvellido

S’en remettant à des différentes sources irakiennes, le journal indépendant al-Quds al-Arabi publié en langue arabe à Londres a confirmé dans son édition du 27 octobre 2006 la création du Commandement Politique Unifié de la Résistance Irakienne (CPURI), après « [...] des contacts et gestions » entre personnalités et organisations sociales, politiques et militaires du camp anti-occupation et contraire à la politique du processus imposée par les USA [1].

Des interlocuteurs irakiens contactés tant à l'intérieur du pays qu’en Europe par la Campagne espagnole contre l'Occupation et pour la Souveraineté d'Irak (CEOSI) ont confirmé la création du CPURI.

Le CPURI est formé par les 25 membres (15 de l'extérieur et 10 de l'intérieur d'Irak) qui représentent le Parti Socialiste Arabe Baaz, l'Alliance Patriotique Irakienne [2], le Commandement Général des Forces Armées, (intégré par les anciens chefs militaires) les courants des « communistes patriotes » opposés à la ligne collaboratrice de la direction du Parti Communiste Irakien [3], l'Association des Oulémas Musulmans (l’instance religieuse sunníte suprême d'Irak [4]), l'ayatollah chiite Ahmed al-Hussaini al-Bagdadi, le Courant Nationaliste et Nassérien et l'Armée al-Rashidin, l’Armée Islamique et les Brigades de la Révolution de 1920, ces trois dernières étant des formations militaires, la première intégrée par des ex-militaires et les deux autres de filiation islamiste sunníte non takfiriste.


L’effondrement de l'occupation

L'annonce de la création du CPURI est capitale, car il unifie pratiquement la base sociale, politique et militaire contre l’occupation, en intégrant des personnalités et des organisations tant du Front Patriotique Nationaliste et Islamique [5] que du Congrès Fondationel National Irakien [6], qui étaient jusqu'à maintenant deux blocs bien reliés mais sans connexion formelle entre eux.

Ceci représentera un renforcement remarquable du camp anti-occupation et de sa résistance armée, à un moment où les USA viennent de reconnaître par le biais de leur ambassadeur à Bagdad qu’ils ont des nouveaux contacts avec secteurs de la résistance irakienne et ont demandé l'intervention des pays arabes voisins [7]; ces démarches, bien qu'elles aient été immédiatement niées par des porte-parole irakiens [8] des formations armés, manifestent au moins les intentions de l'Administration Bush de freiner l’effondrement final de l'occupation.

Parmi les membres de ce commandement politique se trouvent Qais Mohamad Nuri (baaziste), Jader Wahid al-Murshidi (lié à l’ayatollah chiite al-Bagdadi), Auni Qalamyi [9], Ahmed Karim, Yusef Hamdan [10], Abdelyabar al-Kubaysi [11], Abderrazaq al-Saadi, Abdelkarim Hani, Arshed al-Zibari, Buzina Nasiri, et des représentants de l'Association des Oulémas Musulmans.

D'après les sources irakiennes consultées, l'ancien vice-premier ministre d'Irak, Izzat Ibrahim aura été le lien des contacts parmi les personnalités et les organisations politiques, militaires et communautaires qui intègrent le MPURI.

Un communiqué officiel de la direction du parti Baaz - dans lequel cette formation reconnaît le caractère pluriel de la résistance irakienne et réitère son engagement dans un projet intégrateur et démocratique de reconstruction nationale d'Irak [12] - a devancé de quelques jours l’annonce de la création de cette nouvelle structure du champ contre l’occupation, sans un doute une très bonne nouvelle pour la cause de la libération d'Irak.

Notas (en espagnol):

1. www.alquds.co.uk:8080/archives/pdf/2006/10Oct/27OctFri/qds01.pdf , según traducción de Houmad El Kadiri y Pedro Rojo, IraqSolidaridad.
2. Ver en IraqSolidaridad:
Reunión de la Delegación de la CEOSI con el Partido Baaz, la Unión del Pueblo y la Alianza Patriótica Iraquí - Proyecto de creación del Frente de Liberación Nacional y referencias en notas 5, 9 y 11.
3. Ver referencia en nota anterior y las incluidas en la nota 8.
4. Ver en IraqSolidaridad:
Carlos Varea y Pedro Rojo: ¿Quién mata a quién en Iraq y por qué? El debate interno sobre los atentados indiscriminados y sectarios (encuentro en Bagdad con la delegación de la CEOSI) y El borrador para una nueva Constitución iraquí: Comunicados de la Asociación de Ulemas Musulmanes y de la de la Alianza Patriótica Nacional . La web de la AUM es: www.iraq-amsi.org
5. Sobre el FPNI, ver en IraqSolidaridad:
La resistencia armada se coordina bajo la dirección del Consejo Militar Supremo de los 'Muyahidines'. Creado el Frente Patriótico Nacionalista e Islámico de Iraq | Carlos Varea: ¿A quién beneficia ¿A quién beneficia la violencia sectaria en Iraq? - Declaración del FPNI sobre operativos de los cuerpos de seguridad iraquíes en Bagdad y su periferia | Al-Kubaysi presenta ante la Asamblea estatal de la CEOSI la creación del Frente Patriótico Nacionalista e Islámico como el mayor logro de la resistencia
6. Puede leerse en IraqSolidaridad sobre el CFNI:
Un amplio abanico de fuerzas sociales y políticas anuncian el rechazo de las elecciones de enero de 2005 - Declaración del Congreso Fundacional Nacional Iraquí llamado al boicot de las elecciones | Documento Final de la Segunda Asamblea del Congreso Fundacional Nacional Iraquí | Comunicado del Congreso Fundacional Nacional Iraquí tras las elecciones: Un proyecto soberano, democrático e integrador para Iraq | Declaración del Congreso Fundacional Nacional Iraquí sobre el referéndum constitucional - Comunicado de la Asociación de Ulemas Musulmanes contra las amenazas a Siria
7. The Washington Post, 24 de octubre, 2006. El diario británico The Sunday Times avanzaba esta información dos días antes. Jalilzad incluso ofreció abrir la incorporación del Partido Baaz al proceso político.
8. Asharq al-Awsat, 23 de octubre, 2006. Ver en la columna de esta misma página, un extracto de la misma.
9. Residente en Europa, invitado por la CEOSI, de él puede leerse en IraqSolidaridad entre otros textos:
Auni Qalamyi: ¿Está la resistencia iraquí negociando con EEUU?
10. Invitado por la CEOSI y el PCE en 2005 y 2006. Ver en IraqSolidaridad:
El PCE reconoce a la Unión del Pueblo como "organización comunista hermana" en Iraq. Yusuf Hamdan, dirigente comunista iraquí de la UP, participará en la Fiesta del PCE y realizará un gira por el Estado español y Los comunistas iraquíes opuestos a la ocupación e Imán Jamás participan en la Fiesta del PCE 2006
11. En dos ocasiones invitado al Estado español, ver en IraqSolidaridad:
Al-Kubaysi presenta ante la Asamblea estatal de la CEOSI la creación del Frente Patriótico Nacionalista e Islámico como el mayor logro de la resistencia, además de: Noticias breves y audio mp3 2004-2005 y Entrevista a Abdelyabar al-Kubaysi tras su liberación: "Varios detenidos murieron bajo tortura". De la API: Comunicado de la Alianza Patriótica Iraquí: "La resistencia iraquí es la resistencia del pueblo" - Tras los atentados de Nayaf y Karbala: ¿A quién favorecen?
12. Ver en IraqSolidaridad:
Programa Político del Partido Baaz: El Programa de la Resistencia y la Independencia. El Baaz reafirma su compromiso con un Iraq democrático e integrador a través de la resistencia, así como: Reunión de la Delegación de la CEOSI con el Partido Baaz, la Unión del Pueblo y la Alianza Patriótica Iraquí - Proyecto de creación del Frente de Liberación Nacional y La resistencia armada se coordina bajo la dirección del Consejo Militar Supremo de los 'Muyahidines'. Creado el Frente Patriótico Nacionalista e Islámico de Iraq



Tlaxcala remercie ses camarades d'IraqSolidaridad pour la communication amicale de cette nouvelle extraordinaire. Illustration ajoutée de Juan Kalvellido. Kalvellido, Talens et Giudice sont membres de Tlaxcala, le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique.

Source:


Aussi sur Tlaxcala:     

Aussi en espagnol:

URL de cette nouvelle:
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=1424&lg=es

Sur le même thème, lire aussi  http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=1434&lg=fr


EMPIRE: 31/10/2006

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  15:35