HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

24/09/2020
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
Édition multilingue en exclusivité mondiale d’une oeuvre de théâtre de James Petras

Fantômes et renégats, pièce en 3 actes


AUTEUR:  James Petras, 1er mai 2007

Traduit par  Présenté par Manuel Talens, traduit par Fausto Giudice et illustré par Ben Heine


Aujourd’hui 1er mai 2007, Journée mondiale du Travail, les traducteurs multilingues de Rebelión et Tlaxcala rendent public un projet collectif : nous offrons aux lecteurs de sept langues des traductions d’une pièce de théâtre écrite par le sociologue James Petras en anglais.

Le texte ci-dessous est la présentation du projet par Manuel Talens, qui l’a éditée. Les lecteurs pourront cliquer en bas de cette page sur la version en pdf de Fantômes et rénégats qu’ils souhaitent télécharger.

 

Présentation


James Petras est une vieille connaissance des traducteurs militants de Altahrir, Basta!, BenHeine-Cartoons, Cubadebate, PeacePalestine, Quibla, Rebelión, Tlaxcala et ViaPolítica. Ses textes paraissent régulièrement sur ces sites e il y dénonce sans relâche les tragédies permanentes que le capitalisme inflige aux peuples de la planète, que ce soit sur le continent latinoaméricain – la terre qu’il aime le plus – ou en Palestine ou en Irak, ou, comme le disait Che Guevara, en tout lieu du monde où se commet une injustice.

Petras est, sans aucune doute, le paradigme de “l’animal politique” défini par Aristote dans sa Politique. Ses écrits, qui baignent toujours dans la sociologie et le marxisme, ne sont pas seulement des essais d’analyse de la réalité, mais ils s’engagent avec une certaine fréquence dans le territoire de la fiction. J’ai commencé à avoir des relations avec James Petras il y a déjà quelques années, à travers les traductions en espagnol que je faisais des articles qu’il nous envoyait à Rebelión. Mais je ne suis devenu vraiment intime avec lui qu’en 2004, quand il me fit parvenir une série de contes pour que nous en fassions un livre à offrir en cadeau de sa part aux lecteurs de langue espagnole. C’est ainsi que naquit  La lengua del pueblo (La langue du peuple), publié il y a exactement trois ans, le 1er Mai 2004.

Fantômes et renégats, l’oeuvre que tu vas lire, cher lecteur, m’est parvenue par courrier électronique au début de cette année. Il s’agit d’une charge dévstatrice de Petras contre ceux qui ont été de gauche dans un passé récent et ont désormais succombé aux chants de sirène du cpaital, trahissant ainsi ceux qui sont morts pour la cause de la libération.  Je suppose que notre auteur se serait contenté de ce que ses nombreux amis la traduisent en quelques langues ou, qui que sait, que se répète l’expérience réussie de La lengua del pueblo, mais en trois ans, beaucoup de chose se sont passées dans l’activisme de gauche, entre autres la naissance de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique, qui rend aujourd’hui possible une coordination multilingue auparavant inimaginable. J’ai donc proposé à Petras une édition mulltilingue, et cette proposition l’a enthousiasmé. Voici donc le fruit de notre travail.




Illustration de couverture de Fantômes et renégats(Ben Heine)

Nous, les sept traducteurs impliqués dans ce projet, espérons que cette expérience se répètera à l’avenir, et pas seulement avec James Petras, mais aussi avec d’autres auteurs importants qui soient disposés à faire don de leur œuvre pour faire avancer la cause de la justice, de la fraternité et de la solidarité dans ce monde terrible qui est le nôtre.

Madrid, avril 2007



 Fantasmas y renegados (Edición bilingüe Inglés-Español), traduit par Manuel Talens

 Fantasmes i renegats (Edició bilingüe Anglès-Català), traduit par Àlex Tarradellas

 Fantômes et rénegats (Édition bilingue Anglais-Français), traduit par Fausto Giudice

 Fantasmi e rinnegati (Edizione bilingue Inglese-Italiano), traduit par Mary Rizzo

 Fantasmas e renegados (Edição bilingüe Inglês-Português), traduit par Omar L. Barros Filho

 Geister und Renegaten (Zweisprachige Ausgabe Englisch-Deutsch), traduit par Isolda Bohler

  Spöken och renegater (Tvåspråkig version Engelska-Svenska), traduit par Kristoffer Larsson


Manuel Talens, Àlex Tarradellas, Fausto Giudice, Mary Rizzo,  Omar L. de Barros Filho, Isolda Bohler, Kristoffer Larsson et Ben Heine sont membres de
Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Heine, Talens et Tarradellas appartiennent aussi à Cubadebate et Rebelión. Omar L. de Barros Filho est directeur de rédaction de ViaPolitica. URL de cette page : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=2527&lg=fr

Joyeux Premier Mai à tous !

                 


 


REMUE-MÉNINGES: 01/05/2007

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  19:55