HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

25/06/2017
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
La présence déplacée d'un criminel de guerre

Honte à Harvard !


AUTEUR:  Khalid Amayreh, 19 mai 2007

Traduit par  Fausto Giudice


Harvard est l’un des universités les plus respectées au monde. Elle est particulièrement réputée pour son excellence et ses saines traditions. Mais la réputation de Harvard est entachée par la présence sur son campus d’un criminel de guerre certifié dont on pense qu’il est responsable de la mort et de la mutilation de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants innocents au Moyen-Orient.
La participation annoncée de l’ancien chef d’État-major israélien Dan Halutz à un programme élitaire d’études  de Harvard salit la réputation de cette école qui prétend être guidée par des principes éthiques.
Je réalise,  comme beaucoup d’Usaméricains, y compris certains professeurs conscients de Harvard , que le discours général aux USA est énormément influencé par les puissants médias sionistes ainsi que par les lobbys israéliens dotés d’un pouvoir scandaleux, comme l’AIPAC.
Mais Harvard devrait être bien placé pour savoir ce qu’il en est et si des Usaméricains ordinaires peuvent être pardonnés pour leur ignorance du comportement criminel et du racisme d’Israël, Harvard n’a pas d’excuses.
Toutefois, au cas où Harvard ne serait pas au courant des lettres de créance criminelles d’Halutz,voici un bref rappel.
Comme commandant de l’aviation israélienne puis comme chef d’État-major de l’armée israélienne,  Dan Halutz a ordonné aux forces israéliennes, aviation comprise, de bombarder de manière indiscriminée des centres de population libanais et palestiniens, causant la mort de milliers de civils.
Halutz a ordonné à des pilotes israéliens de bombarder des maisons, des hôpitaux, des écoles, des ambulances, des aéroports, des raffineries, des stations-essence, des routes et des centrales électriques. Les atrocités commises sous ses ordres ont été condamnées dans le monde entier comme “crimes de guerre”.
En 2002, Halutz, alors commandant de l’aviation israélienne, a ordonné de lâcher des bombes d’une tonne sur un immeuble d’habitation du centre de Gaza, tuant 16 civils, dont 11 enfants. Halutz n’a jamais exprimé de remords pour cette tuerie pornographique , déclarant aux médias israéliens :  “je dors bien la nuit” et  “J’ai la conscience nette.”
En outre, durant l’Intifada Al Aqsa contre l’occupation israélienne, Halutz a adopté une politique d’exécutions extrajudiciaires de militants politiques et de la résistance palestinienne. Le résultat de cette politique manifestement criminelle a été la mort brutale de milliers de gens, dont beaucoup, comme cela a été prouvé par la suite, étaient totalement innocents.
Halutz a aussi ordonné à des soldats israéliens de tirer délibérément et en toute connaissance de cause sur des enfants et des civils palestiniens au moindre soupçon qu’ils pourraient constituer une menace pour leur sécurité. On pense qu’environ un millier d’enfants et de mineurs palestiniens ont été tués en application de cette politique incohérente. 
Un exemple classique de cette mode opératoire meurtrier a été le meurtre d’une écolière de Rafah de 11 ans, Iman al Hams, brutalement assassinée en 2004 par un soldat israélien sur le chemin de l’école.
Le soldat, après avoir tiré sur la fillette plusieurs fois, lui a tiré encore vingt projectiles dans le corps alors qu’elle gisait à terre, pour s’assurer qu’elle était bien morte.
Loin de regretter ce crime horrible, Halutz a fini par ordonner au tribunal militaire de donner des compensations financiers de plusieurs dizaines de milliers de dollars au meurtrier.
En juin 2006, suite à la capture par des guérilleros palestiniens d’un soldat israélien, Halutz a ordonné une campagne militaire tout azimut contre la Bande de Gaza. Pendant cette campagne sanglante, les avions d e guerre et l’artillerie israéliens ont attaqué au hasard des foyers et des quartiers palestiniens, annihilant des familles entières.
De meme, l’aviation israélienne  a détruit l’année dernière l’unique centrale électrique de Gaza, causant la mort et la misère pour des centaines de milliers de civils innocents, y compris des nouveaux-nés qui sont morts car leurs incubatrices ont cessé de fonctionner suite à la panne d’électricité.
Cela s’ajoute évidemment à l politique consistant à tirer sur des Palestiniens innocents : femmes en route vers l’hôpital, collégiens en chemin pour l’école, travailleurs et gens ordinaires aux barrages routiers et de contrôle.
Et au Liban, Halutz a commis des crimes de guerre encore plus horribles. En effet, vers la fin de la guerre de l’année dernière, il a ordonné à son armée de déverser de 2 à 3 millions de bombes à fragmentation, dans l’intention  apparente de tuer et mutiler autant d’enfants libanais que possible. 
Résulta de ce crime de guerre : des enfants libanais continuent à mourir chaque jour à cause de l’explosion de ces explosifs omniprésents.
Ce ne sont là que quelques exemples des crimes de guerre commis sous le commandement de Halutz, et qui font de lui un criminel de guerre, pas très différent d’un quelconque criminel de guerre nazi.
Halutz ne se contentait pas d’exécuter des ordres, comme beaucoup de criminels de guerre le dissent lorsqu’ils sont jugés. Il a donné des ordres pour commettre ces crimes et il comprenait très bien l’implication de ses actes, ce qui le rend encore plus passible de poursuites.
Bref, l’homme est un terroriste rampant, un criminel de guerre et un tueur d’enfants. Et comme tel, il ne devrait jamais être autorisé  à siéger auprès de gens respectables. La place de Dan Halutz est derrière des barreaux et non sur le campus de l’Université de Harvard.
Sa présence dans une des meilleures écoles du monde est un stigmate de honte pour Harvard et toute la communauté universitaire aux USA.
C’est pour cette raison qu’un appel est lancé à l’administration de Harvard pour qu’elle éjecte immédiatement ce vil criminel, qui a des tonnes de sang innocent sur les mains, de l’Université.
Certes, Harvard reçoit des subventions et des contributions financières de donateurs pro-israéliens. Mais Harvard ne devrait pas donner l’impression qu’elle est prête à vendre ses principes moraux au plus offrant.


L'Alliance pour la Justice au Moyen-Orient a lancé une campagne sur le campus de Harvard pour protester contre la participation de Dan Halutz à un cours de formation de dirigeants d'entreprises de deux mois à la  Harvard's Business School (HBS). Cette campagne prend notamment la forme d'affiches "Wanted".(Note de l'éditeur )


Original : thepeoplesvoice 
Traduit de l’anglais par Fausto Giudice, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.
URL de cet article :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=2725&lg=fr


TERRE DE CANAAN: 20/05/2007

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  3:45