HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

22/07/2017
Español Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 

Déclaration urgente sur l'assassinat de Natalya Estemirova


AUTEUR:   MEMORIAL Мемориал

Traduit par  Fausto Giudice


Le Centre russe pour défense des droits humains “Mémorial” a publié dans la soirée du 15 juillet une déclaration urgente sur l'assassinat de Natalya Estemirova.

“Aujourd'hui ils ont tué notre amie et collègue, une personne qui nous était proche. Pendant presque dix ans Natacha a été une militante importante de "Mémorial" dans le Nord-Caucase, surtout en Tchétchénie. Non seulement elle recueillait des informations sur les violations des droits humains, mais elle était une défenseure des droits humains avec une majuscule, un paladin du peuple.

Les habitants de la Tchétchénie ont été victimes de bombardements, d'"épurations", d'enlèvements, de violences: Natacha cherchait à les aider tous. Elle demandait l'impossible aux autorités : qu'elles mettent fin à l'illégalité et à l'injustice. Parfois elle avait des succès : la conviction d'être sur la voie juste et la foi dans le droit lui donnaient de la force. Ce travail a rendu Natacha célèbre dans toute la Tchétchénie, les gens s'adressaient à elle dans l'espoir d'être défendus, même si les injustices n'étaient pas un mystère.

Natacha a été menacée plus d'une fois par des fonctionnaires de tout rang, mais il lui était impossible d'imaginer pouvoir travailler loin de sa patrie, la Tchétchénie.

En particulier, d'après une déclaration du président du Conseil du Centre "Mémorial", Oleg Orlov : “<...> Ramzan Kadyrov avait déjà menacé Natacha, il l'avait insultée, il la considérait comme une ennemie personnelle. Nous ne savons pas si c'est lui-même qui a donné l'ordre de l'assassiner ou si ce sont ses plus proches collaborateurs qui l'ont fait, pour plaire à leurs supérieurs <...>”.

“Nous savons que les derniers rapports de Natacha sur de nouveaux enlèvements, des exécutions extrajudiciares, d'exécutions publiques près d'un village tchétchène avaient suscité l'indignation dans le cercle dirigeant tchétchène. Le soi-disant commissaire aux droits humains  en Tchétchénie Nurdi Nouchajiev en avait parlé avec la direction de notre antenne de Grozny. Il avait dit qu'il ne voulait pas qu'il arrive quelque chose car il en aurait rejeté la faute sur les défenseurs des droits humains.

Nous avons couru le risque, qui s'est avéré inutile. Nous sommes profondément coupables.

Nous les désignerons tous par leurs noms. En Russie la terreur d'État continue. Nous avons connaissance d'assassinats en Tchétchénie et hors de Tchétchénie. On tue ceux qui tentent de dire la vérité, de critiquer le gouvernement. Ramzan Kadyrov a rendu impossible le travail des militants des droits humains dans la république. Ceux qui ont tué Natacha Estemirova voulaient interrompre le flux d'informations précises provenant de Tchétchénie. Peut-être y ont-ils réussi.”




Source : Правозащитный Центр "Мемориал" об убийстве Натальи Эстемировой


Article original publié le 15/7/2009

Sur l’auteur

Fausto Giudice est membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur, le réviseur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=8195&lg=fr

  


DANS LE VENTRE DE LA BALEINE: 16/07/2009

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  4:41