HOME TLAXCALA
le réseau des traducteurs pour la diversité linguistique
MANIFESTE DE TLAXCALA  QUI SOMMES-NOUS ?  LES AMIS DE TLAXCALA  RECHERCHER 

AU SUD DE LA FRONTIÈRE (Amérique latine et Caraïbes)
EMPIRE (Questions globales)
TERRE DE CANAAN (Palestine, Israël)
OUMMA (Monde arabe, Islam)
DANS LE VENTRE DE LA BALEINE (Activisme dans les métropoles impérialistes)
PAIX ET GUERRE (USA, UE, OTAN)
MÈRE AFRIQUE (Continent africain, Océan indien)

ZONE DE TYPHONS (Asie, Pacifique)
KALVELLIDO AVEC UN K (Journal d'un prolo)
REMUE-MÉNINGES (Culture, communication)
LES INCLASSABLES 
LES CHRONIQUES TLAXCALTÈQUES 
LES FICHES DE TLAXCALA (Glossaires, lexiques, cartes)
BIBLIOTHÈQUE D'AUTEURS 
GALERIE 
LES ARCHIVES DE TLAXCALA 

18/12/2014
EspaÑol Français English Deutsch Português Italiano Català
عربي Svenska فارسی Ελληνικά русски TAMAZIGHT OTHER LANGUAGES
 
Le mensonge rend libre

Auschwitz, encore une fois


AUTEUR:  Gilad ATZMON جيلاد أتزمون گيلاد آتزمون

Traduit par  Fausto Giudice


Vendredi matin la célèbre enseigne "Arbeit Macht Frei", qui surmontait la porte d'entrée du camp d'Auschwitz, a été volée. [Elle a été retrouvée dimanche soir : d’après la police polonaise, les voleurs étaient cinq jeunes gens qui voulaient la revendre pour se faire de l’argent de poche et ne sont pas des néo-nazis, NdT]

S'exprimant à la BBC sur le vol de  l’enseigne d'Auschwitz, le rabbin Andrew Baker, le directeur des Affaires juives internationales du Comité juif américain, sioniste enragé, a maintenu qu'il ne devrait y avoir aucune réplique pour remplacer le monument d'entrée. "Il ne peut y avoir des copies ou de reproductions; les visiteurs ne doivent voir que ce qui était réel. De cette façon ils seront les témoins des véritables objets et les structures qui à leur tour sont les témoins muets de ce qui s'est passé là-bas ».

Rabbi Baker veut le « vrai » truc. Mais toute personne assez courageuse pour s’aventurer dans le terrain marécageux de l'histoire de l'Holocauste, ne tarde pas à découvrir la réalité embarrassante qui se trouve au cœur de l'expérience du musée d'Auschwitz: la chambre à gaz présentée aux visiteurs n'est rien d’autre qu’une reconstitution construite après la guerre par les Soviétiques. Les chambres à gaz d'origine ont été détruites par les Allemands en Octobre 1944, juste avant leur évacuation.

L'extrait suivant est tiré d'un site casher ultra-sioniste de commémoration de l’Holocauste :

"Fin  1944 (le 17 Octobre), les SS, sur ordre de Berlin, ont dynamité toutes les chambres à gaz encore en fonctionnement pour détruire tout élément de preuve de la tuerie qui s'était passée là."

Voici une autre tentative, d’ un autre site commémoratif ultra de présenter le fait que le Crématoire 1 d’Auschwitz est une reconstitution :

«Après la guerre, lorsque le camp principal a été transformé en musée, les autorités ont estimé que le crématoire était requis à la fin du voyage commémoratif pour les visiteurs. Puisque les quatre crémas / chambres à gaz où la plupart des meurtres de masse des Juifs se trouvaient à Birkenau, à deux miles de là, ils ne pouvaient pas être utilisés à cette fin ... .. La cheminée, la chambre à gaz, les portes, et quatre des ouvertures dans le toit qui avaient été utilisée pour verser le Zyklon-B ont été restaurées. Deux des trois fours ont été reconstruits. Les fours n’ont pas été raccordés à la cheminée car ce n'était pas un moyen  d'exploitation. "

Le site commémoratif conclut "Créma 1 à Auschwitz I (le camp principal) n'est pas un« faux» mais un espace restauré censé être un mémorial et une représentation symbolique de toutes les chambres à gaz et fours crématoires du complexe d'Auschwitz."

Certains historiens débattent de la fonction originale des chambres à gaz détruites. Je me garderai de tout commentaire sur le sujet. Premièrement, je ne suis pas un historien. Deuxièmement, je suis beaucoup plus préoccupé par la destruction systématique du peuple palestinien par ceux qui ont survécu à l'Holocauste. Cette Shoa continue qui est menée par les Israéliens, au nom de la souffrance juive, se déroule juste devant nos yeux.

Pourtant, une chose est indubitable. Pendant les six dernières décennies, les touristes ont visité une chambre à gaz qui a été construite après la guerre par les Soviétiques. Pour ce qui est du musée d'Auschwitz, les gens n'ont pas été témoins du « vrai truc ».

En conséquence, je conseillerais au rabbin Baker de réviser son exigence. L'expérience du Musée d'Auschwitz est fondée sur une "copie" et une "réplique" ou en d'autres termes «un espace restauré censé être un mémorial et une représentation symbolique ".

Pendant les trois dernières décennies, Auschwitz a été exploitée comme une station touristique. Elle a son Guide touristique de vacances, des  hôtels proches, un  stand de hot dogs , des restaurants  recommandés et ainsi de suite. Considérant qu’Auschwitz a atteint le statut d'une attraction touristique réussie, je considérerais le vol du monument d'entrée comme une opportunité majeure. Je suggère que le personnel d’Auschwitz se prépare à un afflux en masse de touristes. Je propose de créer plus de portails d’entrée décorés de monuments. Dans l'esprit du multiculturalisme et des marchés mondiaux, chaque entrée pourrait être dotée d'un McDonalds réel pour la foule usaméricaine, d’un véritable pub pour les Britanniques, d’un authentique Nandos pour les amateurs de poulet et de Maoz Falafel pour les jeunes Israéliens qui sont envoyés chaque année plonger dans la souffrance juive, juste avant d’entrer dans l’armée. C’est à Auschwitz que les jeunes Israéliens se rechargent d’assez de haine pour pouvoir punir les Palestiniens pour des crimes commis par des Européens.


"Pôle Emploi israélien", dessin d'Arnon Moskovitz et Koren Shadmi pour le "Concours israélien de caricatures antisémites", 2006

 

Source : l'auteur-Auschwitz Yet Again

Article original publié le 20/12/2009

Sur l’auteur

Fausto Giudice est membre de Tlaxcala, le réseau international de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=9585&lg=fr


TERRE DE CANAAN: 22/12/2009

 
 IMPRIMER CETTE PAGE IMPRIMER CETTE PAGE 

 ENVOYER CETTE PAGE ENVOYER CETTE PAGE

 
RETOURRETOUR 

 tlaxcala@tlaxcala.es

HEURE DE PARIS  22:37